Bonne gouvernance et lutte contre la corruption

Perspectives professionnelles

Le mastère Bonne gouvernance et lutte contre la corruption est un mastère professionnel. Il est avant tout destiné aux étudiants et professionnels qui envisagent de se spécialiser sur le plan professionnel dans des domaines qui touchent à la lutte contre la corruption, ainsi que dans les institutions qui sont concernés par la corruption et par les moyens de lutter et de prévenir ce phénomène.

Conditions d’accès à la formation

Pour accéder à ce mastère, le candidat doit être titulaire d’une Licence fondamentale ou appliquée ou d’un diplôme reconnu équivalent par les organes compétents de la Faculté. La connaissance de la langue française est nécessaire, car l’enseignement est donné dans cette langue. La connaissance de l’anglais est fortement recommandée.

Matières enseignées

Semestre 1 :

Aspects éthiques de la corruption ; Fondements de la microéconomie ; Aspects de sciences politiques de la corruption ; La corruption dans le secteur public/privé ; Histoire de la corruption.

Semestre 2 :

Les mesures de droit interne de lutte contre la corruption ; Bases de la théorie de la mesure en sciences sociales/évaluation des politiques publiques ; Les mesures de droit international de lutte contre la corruption ; Corruption et régulation ; Sociologie de la corruption.

Semestre 3 :

Corruption et restitution des avoirs ; Les rôles de la corruption et de l’anticorruption dans le jeu politique ; Corruption et marchés publics ; Corruption et secteur financier ; Corruption et systèmes sécuritaires

Semestre 4 :

Mémoire Le Master Bonne gouvernance et lutte contre la corruption offre une formation académique, approfondie et unique dans le monde arabe.
 
Responsable du master : Chaker Mzoughi